Un espoir sur 3 ha, de la terre aride au verger et potager...

Mise en place d'un verger et potager

Mamadou KA, originaire du village et référent sur place, est en relation avec les villageois. Ensemble, nous avons établi un procédé pour pouvoir exploiter, au village, un champ de 3ha avec des arbres fruitiers adaptés au sol argileux et légèrement salé, et afin de répondre à leurs besoins.

Dès le début du projet, les villageois participeront à une formation pour apprendre à cultiver la terre, assurer la pérennité du projet.

Dans un premier temps, il faut poser la clôture et s'assurer de l'adduction d'eau pour les cultures maraichères. Puis, à l'arrivée de la saison des pluies, les villageois vont semer fruits, légumes et arbres : aubergines, laitues, choux, concombres, gombos, navets chinois,  oignons, poivrons, piments, papayes, tomates, carottes, citronniers, manguier, anacardier, leucénas, sapotiers, moringas. pour le projet.

Pour que tout soit en règle, nous avons rencontré et effectué une demande écrite de parcelle auprès de Mr. Dioumorou KA, président de la communauté rurale de Keur Momar Sarr pour que le terrain soit officiellement déclaré comme terrain à usage agricole. Cette demande a été acceptée en décembre 2009.

Les fonds, que nous récoltons, permettent donc la mise en place de ce verger et potager.


Notre contribution dans ce projet

Nous avons effectué toutes les démarches administratives et nécessaires à la préparation de ce projet. Nous nous sommes également rendus au village, juillet 2006, en décembre 2009, décembre 2010 et février 2017, pour évaluer les besoins, structurer les différentes étapes du projet et créer avec les villageois un comité de gestion du verger (voir rubrique l'équipe au village).

Walam finance l’achat des graines et des arbres fruitiers, l'achat et la pose de la clôture, le matériel agricole,  la formation et le suivi technique mensuel, l'achat des gaines et les différentes livraisons.  Nous veillerons également à la bonne organisation du comité afin que chaque membre du village soit responsable et autonome selon une tâche définie. Il est primordial pour nous d'assurer ce bon fonctionnement car il participera à la réussite d'un projet à long terme.

 

Les finalités du projet à long terme

Les fruits des arbres seront d'abord consommés par les villageois. Les surplus seront vendus dans des marchés aux alentours afin de récolter des fonds .  Lors d'un rassemblement avec tous les villageois, nous avons défini les priorités de dépense de ces fonds :

1- Extension du projet sur 10 hectares

2- Achat de bétail

3- Développement de micro-crédit si besoin (soins médicaux, défunt, etc.)

4- Construction d'une chambre funéraire

 

A long terme, ce projet leur permettra de développer une certaine autosuffisance. Notre engagement ne se limitera certainement pas à celui-ci , mais il est bien évident qu'aucun futur projet ne s’établira sans la volonté, la motivation et l’accord des villageois.

 

"Assurer la sécurité alimentaire, c'est apporter une assistance immédiate aux populations mais aussi leur donner les moyens de redevenir autonome"